FAIRE LE BUZZ AVANT SON CONCERT

Ce n’est pas parce que certains artistes jouissent d’une notoriété bien installée qu’ils se reposent pour autant sur leurs acquis. Avant leurs concerts, certains redoublent d’imagination pour assurer à leur venue la saveur d’un grand événement.

9b7d746d89f05c5225e1c22eeca88d70f7e1f74c
Il faut l’avouer : qu’on aime ou pas un artiste, entendre dire  »il va donner un concert ultra-privé devant une centaine de personnes, dans un lieu tenu secret et y jouera pour la première fois les morceaux de son nouvel album » donne plus envie qu’un simple  »il passe au Stade de France, il reste des places donc tu peux y aller et tu partageras ce moment intime avec seulement 74 999 autres spectateurs. » Préparer un concert est une tâche beaucoup plus difficile qu’elle n’en a l’air. Voici un petit récapitulatif des meilleurs moyens de faire le buzz avant son concert et lui assurer ainsi le caractère exceptionnel qu’il mérite.

Le concert privé

Qui n’a pas envie d’être invité par son artiste préféré à partager un moment privilégié ? Attention, pas de pensées impures, on parle toujours de musique ! Le principe du concert privé est simple : si vous n’êtes pas invités, vous n’avez plus que vos yeux pour pleurer. La réaction normale est donc d’avoir envie par tous les moyens de faire partie des quelques heureux élus qui vont avoir la chance d’en être. Ajouter à cela un lieu tenu plus ou moins secret (les fuites existent toujours, au grand dam des services de sécurité qui doivent contenir des foules s’amassant devant la salle avec l’espoir de pouvoir entrer…), qui sera alors l’objet de toutes les curiosités, et vous êtes sûr de faire un carton en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire. Le résultat : tout le monde cherche à avoir une place, si ce n’est pour soi-même, c’est au moins pour faire plaisir à un ami  »trop fan ». Pour cela, on joue à tous les jeux-concours qui proposent de faire gagner des places et on contacte jusqu’à l’ami de l’ex du grand-oncle perdu de vue depuis deux ans, parce qu’il connaît peut-être quelqu’un qui a des infos.

Ils l’ont fait dernièrement : -M-, No Doubt, Rihanna… et bien sûr Iggy Pop and the Stooges pour Pression Live !

Le plus : faire le buzz autour de son nouvel album, qui sort souvent à la même période que ledit concert. Créer suffisamment de frustration chez son public pour remplir ses prochains shows.

Le concert surprise

Un matin, le seul de la semaine durant lequel vous pouvez vous accorder une heure de sommeil en plus, une sonnerie vous sort de vos songes. Ce n’est pas le réveil, il n’est pas l’heure, mais un de vos amis, qui vous sait ultra-fan de, on va dire Prince (au hasard bien sûr, cette scène n’a pas du tout été vécue…), et qui vous apprend que la radio vient d’annoncer son prochain concert, dont les places sont mises en vente uniquement en magasins dans 30 minutes. Pas de café, ni de douche et les vêtements de la veille feront l’affaire : direction la file d’attente déjà bien longue et prière pour que la personne devant n’achète pas la dernière place. Bien sûr, ces billets sont numérotés, estampillés de votre nom et on ne peut en acheter que deux. Prévoir passeport biométrique et au moins trois témoins pouvant assurer que vous êtes bien vous si vous voulez être sûr de rentrer au concert.

Ils l’ont fait dernièrement : Prince, The Kills, The Rolling Stones…

Le plus : ne réunir que les fans hardcore prêts à annuler leur mariage pour ce concert. Ambiance garantie. Empêcher la prolifération des messieurs  »qui cherchent des places » le soir du concert, qui les revendent à un prix exorbitant.

L’artiste caché

Le principe de l’artiste caché est simple : faire le moins d’apparitions possible et privilégier le mystère autour de sa personne avant toutes choses. Le but étant de se faire le maximum de pub en en faisant le moins possible. Pas la peine d’accorder des interview ou de raconter sa vie : les fans les plus fouineurs s’en chargent et s’échangent les dernières nouvelles. Il n’y a pas grand chose de plus à dire sur cette méthode, si ce n’est qu’il faut avoir une fanbase bien garnie pour la mettre en place. Si ce n’est pas le cas, l’artiste risque juste un flop phénoménal.

Ils l’ont fait dernièrement : Mylène Farmer, qui fait ça depuis toujours et qui écoule ses places en un temps record. Pour ses shows de 2012, 189 734 billets avaient été vendus dans l’Hexagone, en Belgique et en Suisse en moins de 24 heures.

Le plus : vendre ses places en un temps record. Faire de grosses économies en frais publicitaires.

Ces trois méthodes pour faire le buzz sont éprouvées et approuvées, elle sont bien évidement combinables et ne sont pas les seules à marcher. On peut aussi par exemple faire un concert dans une salle trop petite et du coup reprogrammer des dates en prenant la température avec un premier live d’essai. Dans la même veine, on peut annoncer qu’un concert est complet alors qu’il ne l’est pas, histoire que les fans se ruent sur les dernières places, ou encore annoncer une tournée de reformation… Il y a un nombre incalculable de techniques et de combinaisons, le tout étant de jouer savamment de la frustration et de l’engouement pour que le jour J, tout soit réuni pour passer un moment d’exception.

À vos commentaires