LA NOUVELLE ÉLECTRO-POP, OU COMMENT METTRE TOUT LE MONDE D’ACCORD

D’un côté il y a l’électro furieuse de C2C et consorts. De l’autre la pop sucrée des vrais-faux anglais de Revolver. Entre les deux se trouve un monde où les synthés et autres sonorités électroniques côtoient guitares et divers instruments, General Elektriks et The XX en tête. Cet été, les festivals nourriront les rencontres entre ces genres qui semblent définitivement rallier les esprits. Pression Live y sera aussi.

electro

On considère souvent les années 80 comme la « décennie perdue » de la musique. C’est dans un premier temps oublier la carrière d’un certain Michael Jackson, mais aussi renier un peu vite l’apport du synthétiseur dans la musique. Car cette époque soit-disant ratée a tout de même vu naître des courants qu’on retrouve aujourd’hui dans les groupes les plus désirés du moment. De la synth-pop de Level 42, dont il est difficile de ne pas voir l’influence chez Hervé « RV » Salters, aka General Elektriks, aux courants new wave ou cold wave dont les XX se sont très certainement abreuvés, on retient surtout qu’il est dorénavant de mise de croiser les styles autant que faire se peut. Ce courant musical hybride se traduit par un nombre de portes ouvertes assez phénoménal qui permet presque à tous les coups de plonger avec plaisir dans des groupes comme Foster The People, Crystal Castle, Pony Pony Run Run… Retour ultra-subjectif sur qui fait quoi et qui vient d’où. Parce qu’il faut bien en avoir un, commençons par le coup de cœur du moment, General Elektriks et son leader Hervé Salters, qui confirme avec son deuxième album, « Parker Street », paru en fin d’année, ce qu’on avait pressenti avec le premier : ce mec groove ! Magnat du clavier, il a un don pour filer la bougeotte tout en conservant une tension dans sa musique comme une sorte de force tranquille qui ne donne qu’une envie : courir aux Francofolies de La Rochelle le 14 juillet pour le voir live ! Pour rester dans le sautillant, il suffit de passer à Foster The People dont le « Punped Up Kicks » colle aux oreilles aussi efficacement qu’un chewing-gum sous une chaise d’écolier. Electro ? Si, si, le single cache simplement bien son jeu, « Life On The Nickel », lui aussi tiré de l’album « Torches » montre bien que le groupe est loin de se contenter du traditionnel guitare-basse-batterie. Le groupe sera sur la scène de Rock en Seine le 26 août.

Dans le même type de registre, les Pony Pony Run Run surfent sur la vague de la pop voilée à laquelle les touches de claviers synthétiques apportent un ancrage résolument moderne. Depuis leur premier single, « Hey You », qui résonne encore dans les têtes, il n’ont cesse de jouer de cette double connotation qui leur va si bien. On les attend sur bon nombre de festivals dont les Francos ou encore Rock en Seine pour se gorger des nappes électro qu’ils savent si bien dresser. Ceux qui ont par contre décidé d’aller un peu partout, façon bougeotte musicale, sont définitivement les membres de Nasser, du rock le plus raw à l’électro la plus dense. Ils ne sont pas sans rappeler certains Skip The Use ou Shaka Ponk et gagnent définitivement à être placés à leurs côtés. Chance : ils seront eux aussi aux Francofolies, où on retrouvera aussi Housse de Racket, produit par l’éminent Philippe Zdar (moité de Cassius, la référence électro à la française).

Pour les puristes, pas de larmes, les Nuits Sonores lyonnaises mettent à l’honneur un des labels de référence, Warp Records, à l’occasion de leur dixième édition. Pas fans de Warp ? Un festival met la machine à l’honneur : les Plages Electroniques de Cannes, Les 2, 5 et 19 juillet & 2 et 16 août. Les artistes électro qui mangent de la culture pop au petit déjeuner, il y en a aussi un peu partout cet été. Chinese Man aux Francos, mais aussi les quadruple champions du monde de DJing, C2C, à Rock en Seine, Ecaussystème, Art Rock (ou Etienne de Crécy se produira également. ) Un petit dernier pour la route ? Justice, aux Vieilles Charrues, pour lesquels Pression Live fait gagner des places. Un seul mot : D.A.N.C.E !

À vos commentaires