ON VEUT DES NOMS !

Les groupes ne manquent pas d’imagination pour nommer leurs projets respectifs, de manière plus ou moins alambiquée. Si certains noms sont faciles à deviner, d’autres ont des origines plus obscures. Explication des noms des groupes à ne pas louper cet été.

noms_546x263

Un nom, c’est pour la vie, alors autant bien le choisir. Certains groupes l’ont bien compris et se trouvent un nom qui correspondent à l’image qu’ils veulent renvoyer. C’est le cas, par exemple, du groupe français Shaka Ponk, qui distillera son mélange fou de zen et d’énergie au festival l’Ecaussystème, à Gignac (Lot), les 3 et 4 août. Son nom vient, à la base, d’onomatopée de batterie, mais le groupe a également trouvé une similitude culturelle avec Shaka Nyorai, fondateur du bouddhisme, et une tribu indienne dénommée  »Ponk ». Dans la même veine, les chanteurs toulousains de Zebda se fendent eux-aussi d’un jeu de mots culturel, puisque  »zebda » signifie  »beurre » en arabe. Ce même terme est employé dans le verlan hexagonal pour dire  »arabe », une aubaine pour les membres d’origine algérienne qui partagent avec Shaka Ponk (et d’autres !) l’affiche de l’Ecaussystème avant de se rendre au festival du Bout du Monde, qui se déroulera du 3 au 5 août. Au même moment se déroulera le Festival Interceltique de Lorient, où est programmé Moriarty, qui use aussi d’une référence culturelle : Dean Moriarty, héros du roman  »Sur la route » de Jack Kerouac. Ambiance  »beat generation », un cadre parfait pour la pop-folk de ces francos-américains.

D’autres se cantonnent sobrement aux références musicales. Ainsi, C2C, à l’affiche de nombreux festivals tels que le Marsatac ou Rock en Seine, fait référence à  »Coup 2 Cross », chanson d’Hocus Pocus, qui partage deux de ses membres fondateurs avec le quatuor de DJ : Greem et 20Syl. Également à l’affiche du Marsatac le 28 septembre, le jeune groupe de rap 1995 a choisi son nom en s’inspirant d’une année que ses membres qualifient de « charnière » dans l’histoire du hip-hop français. Si Nekfeu et sa bande n’en disent pas plus à ce sujet, on peut néanmoins supposer qu’il y a quelque chose à trouver dans la sortie de l’album de NTM, « Paris sous les bombes », la même année. Bombes évitées par Justice, le groupe versaillais vite parti s’exporter aux États-Unis, qui maintient le mystère sur ses origines. Selon la rumeur,  »Justice » viendrait du titre du quatrième album de Metallica, « …And Justice For All ! ». Le nom de leur myspace maintient d’ailleurs la confusion, puisque celui-ci s’intitule  »etjusticepourtous »… Le duo electro a fait gronder ses platines au festival Les Vieilles Charrues, le 21 juillet dernier à Carhaix.

Enfin, certains artistes utilisent des références plus personnelles pour leur nom. Orelsan tient le sien de son prénom, Aurélien, qu’il a simplement mélangé au terme  »san », une marque de politesse qui se traduit par  »monsieur, madame, mademoiselle » en japonais. Une association simple, mais efficace pour le rappeur, qui sera pour sa part présent au festival Marsatac le 28 septembre. Pour rester dans un univers proche du hip-hop, le groupe LMFAO tient son patronyme d’une anecdote amusante : le duo voulait s’appeler à la base  »Sexy Dudes » mais lorsque Sky Blu a présenté ce nom à sa grand-mère sur Internet, elle lui a répondu  »LMFAO » d’un ton moqueur. En effet, cet acronyme signifiant  »Laughing my fucking ass off », est l’équivalent anglais de  »PTDR » ( »pété de rire », pour les moins adeptes du langage sms). Un groupe qui sait rester proche de sa famille… Dans un autre registre, celui qui occupe la tête d’affiche de Rock en Seine le 26 août, le trio punk-rock américain Green Day, tient son nom d’une chanson écrite par Billie Joe Armstrong racontant sa première expérience avec la marijuana. Encore plus original, le groupe britannique The XX tient son nom d’un logo que les membres avaient créé étant plus jeunes, avant même de commencer à écrire des chansons. Le groupe aura bien entendu du son à associer à son mystérieux logo lors de sa prestation au festival La Route du Rock à Saint-Malo, du 10 au 12 août. Voilà encore quelques concerts estivaux auxquels il va être difficile de dire non !

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=VhgTD3WuCuw

À vos commentaires